La restauration

La tribune et le buffet de l'orgue

La tribune en bois et le buffet l'orgue

L’orgue de Saint-Hermeland souffre d’un problème structurel : la très belle tribune Renaissance qui le supporte s’affaisse, et le très grand meuble qui contient la partie instrumentale (appelé le "Buffet"), a commencé à se défaire.

C’est pour cette raison qu’un des tuyaux de la façade, appelée la "montre", est tombé l’an dernier, car il n’était plus retenu par le haut.

Il est actuellement entreposé près de l’orgue, et la sangle entourant cette façade prévient temporairement toute chute supplémentaire, ce qui est essentiel.

L’instrument est heureusement retenu par deux fortes ferrures ancrées dans le mur du fond.

Les tuyaux endommagés

De plus, comme le montrent ces deux images, plusieurs tuyaux sont endommagés par des courbures qui gênent l'émission de notes. Certains sont même totalement inutilisables.

Un pauvre visiteur impromptu
Plaque du facteur d'orgue placé sous le clavier de l'orgue

L'entretien général

Tout orgue nécessite un entretien régulier.

A titre d'exemple, vous pouvez constatez ici que ce petit papillon qui s'était glissé au fond d'un tuyau empêchait l'émission de la note concernée.
Par conséquent, lorsque l'organiste appuie sur la touche du clavier associée, aucune note n'est émise mais un bruit de soufflement sourd léger à la place.

Un pauvre visiteur impromptu

Le potentiel de l'orgue

Pour terminer, l'orgue possède un important potentiel.
En effet lors de sa construction au XIXème siècle, deux emplacements n’ont pas été garnis de tuyaux.
L'absence de ces deux jeux limitent les possibilités de l'orgue en termes de richesse musicale.

Deux rangées de tuyaux non installées